FC MONBAZILLAC SIGOULES : site officiel du club de foot de MONBAZILLAC - footeo

Histoire & Palmarès

LE FC.MONBAZILLAC SIGOULES a commencé par la crétion de l'US MONBAZILLAC qui a été fondé le 16 mai 1978 par PAUL MIGNOT.

                                       

 "On en parlait depuis 20 ans, c'est une réalité aujourd'hui, MONBAZILLAC possède son club de football. Il a fallu toute la tenacité de Mignot, un ancien du Club Stella, aujourd'hui président et joueur dans cette nouvelle équipe pour que le rêve de nombreux jeunes de ce village devienne un fait indiscutable.

MONBAZILLAC a la chance en réunissant un effectif de 17 joueurs (moyenne d'âge : 20 ans) de ne regrouper que des jeunes de la commune, donc totalement disponible. De plus, la venue dans la région de Viannet, qui jouait auparavant à un niveau intéressant, apportera à cette équipe un bagage technique appréciable.

Cependant, ce jeune club rencontre quelques difficultés. Si des problèmes financiers inquiètent les dirigeants, MONBAZILLAC, ne peut pas, en outre, jouer sur son terrain. Ainsi dimanche, pour leur premier match officiel, ils ont dû utiliser le terrain du Stella, obligeamment prêté par les dirigeants.

Enfin les joueurs souhaitent trouver parmi la population et le Conseil municipal un enthousiasme encore plus prononcé."

Y.ROUSSILLON

En haut de gauche à droite : B.DUMARCHE, J.L. VIANNET, P.J. CHAUCHEIL, DUPONT, J.P. POUJOL, BRON, A. RONNY.

En bas de gauche à droite : J.LAJONIE, P.RENAUD, P.MIGNOT, C.ROCHE, D.DURAND, A.DA CUEJA.

 

 

SAISON 1998/1999

                                        

Le club de MONBAZILLAC en Dordogne fête ses vingt saisons et inaugure un stade au gazon parfait et des vestiaires flambant neufs. Des footballeurs anonymes y vivent leur passion. Echanges sur fond de Coupe du monde.

 "On est tombé enfant dans la marmite du foot, explique en plaisantant Bernard Dumarché, directeur sportif, pour employer les grands mots", du club de MONBAZILLAC. Avec trois autres de ses compères, il a accepté une pause pour parler foot après le travail et avant le match qui oppose le Brésil et le Maroc. Evidemment, rendez-vous a été pris au stade inauguré deux jours plus tôt : une pelouse parfaite ( un invertissement de 305 000€  payé à 70% par la commune) au point le plus haut du village, balayé par le vent et bordé de vignes. Le cadre de banque qui fréquente le club depuis sa création - vingt ans déjà - entraîneur, secrétaire du club et créateur de l'école de football au fil des années, fait les présentations.

Frédéric Borderie, viticulteur et trésorier du club, mais surtout milieu-défensif, dit sa satisfaction d'avoir obtenu ces nouveaux équipements. "Nous n'avons pas forcé les choses , l'ancien terrain était un marécage et les vestiaires menaçaient de la ruine; le maire a été président du club et le terrain municipal pourra être utilisé par l'école ou l'association de gymnastique." A la question, "le foot, c'est quoi pour vous ?", la réponse fuse la première : "une passion, j'adore ça !". Bernard Dumarché et Jean-Michel Froment, l'entraîneur, revenu à Monbazillac en 1994, renchérissent. Le second, comptable du lycée agricole de La Brie, ajoute : "Le foot, c'est aussi l'esprit d'équipe, l'apprentissage de la vie en collectivité et du respect de l'adversaire". Enfin, le président du club, Serge Géraud qui n'a plus joué depuis le collège, argumente : "Notre association apporte de la vie au village, ce n'est pas un hasard si les vétérans ont compté parmi ceux qui ont également créé le groupe théâtral..."

Presque une tradition locale. Il sont d'accord : le club de foot de Monbazillac, c'est quasiment une religion. C'est au stade qu'on se retrouve le dimanche. "Jouer dans l'équipe senior de deuxième division de district - voilà trois ans qu'on rate d'une marche le podium - c'est un sacerdoce : deux entraînements par semaine et 30 matches par saison", souligne le jeune viticulteur. Et manifestement, cet engagement n'est pas source de querelle dans leurs ménages. "Nos épouses aiment le foot. Elles sont nos premiers supporters et ces derniers jours, elles sont plus acharnées que nous à regarder les matches de Coupe du monde...", plaisante-t-il. D'ailleurs le bureau du club compte 3 femmes parmi ses 15 membres.

Le calme champêtre qui règne sur cette pelouse augmente le contraste avec les échauffourées des derniers jours sur les stades français. Cette violence entre-t-elle dans leur imagerie du football ? "Nous nous servons de ces images pour pointer leur côté négatif devant les enfants, réplique Bernard Dumarché. Les hoolignas ne viennent pas pour le foot. Cependant, les terrains de campagne ne sont pas des paradis. Voilà quelques mois, les arbitres du district ont fait grève pour protester contre des violences. Certains jeunes manifestent un trop-plein d'énergie qu'il nous faut canaliser pour maintenir la cohésion de nos équipes et l'image du club." Quant aux affaires et à l'argent, Frédéric Borderie n'a pas d'état d'âme : "cela ne nous concerne pas mais les gains des meilleurs joueurs ne me choquent pas. Les footballeurs qui ont la même passion que nous et le talent en plus sont des artistes. S'ils font vendre et attirent les foules, il est normal qu'ils aient leur part de bénéfice." A Monbazillac, pas de rêve dispendieux : le trésorier, précis, ajoute que le budget du club avec ses 120 licenciés, s'élève à 11 000€ par an. "Il faut les gagner en organisant des repas, des lotos, des tournois ou la vente de calendriers et nous bénéficions de l'aide de sponsors locaux ou spécialisés dans la viticulture."

Pour revenir au jeu et à la fête du football, les représentants de l'équipe aux couleurs - jaune comme le vin du pays et noir - expliquent : "Un bon supporter peut être à la rigueur patriote, préférer une équipe, mais ce qu'il attend, c'est un bon match. Cela n'a rien à voir avec le nationalisme." Pour le directeur sportif, la vie sur les stades se joue sous d'autres couleurs : "Le football, c'est fait de joies et de détresses, marquer un but est une émotion rare et il nous faut former les plus jeunes joueurs à l'école de la vie."  (La France Agricole, 3 juillet 1998).

 

 

SAISON 1999/2000

                                       

"SUD-OUEST" - Le club de football de Monbazillac occupe une place de plus en plus importante dans la vie sportive du sud bergeracois. Etait-ce un de vos objectifs ?

PATRICK DUPONT et BERNARD DUMARCHE - Un de nos objectifs en effet, mais pas un des plus importants. Profitant de l'année du 20ème anniversaire de notre club et de notre installation sur le plateau sportif de Marsol, nous voulions surtout structurer le club. Pour cela, nous avons assuré la formation d'une dizaine d'éducateurs par le district sur notre stade. Notre école de football reste une de nos priorités, car seule porteuse de l'avenir du club. Nous nous sommes attachés à avoir une attitude sérieuse et responsable envers tous les membres du club pour asseoir notre image auprès des clubs voisins. Enfin, les nouvelles installations de Marsol mises à notre disposition par la municipalité nous aident beaucoup à attirer et surtout à retenir des joueurs à la recherche d'un terrain performant. Nous venons également de remettre à jour nos statuts pour une gestion encore plus transparente.

 "S.O." - En tant que président ce cette structure, comment avez-vous assumé les lourdes tâches qui vous incombaient ?

P.DUPONT - En délégant le plus possible et en respectant toujours les nombreuses personnalités qui font ce club. Pour la première fois, nous avions clairement nommé un directeur sportif charger de servir de lien entre tous les pôles de ce club. Je tiens d'ailleurs, à remercier Bernard Dumarché à qui j'ai confié cette lourde tâche et qui a su, par un travail permanent, insuffler au club l'âme qui lui manquait.Je noterais aussi la fonction particulière d'Yves Joulain, chargé de suivre les infrastructures aussi bien ici à Monbazillac qu'à Bouniagues et Bergerac et qui a su assumer cette tâche, malgré la difficulté de travailler sur plusieurs endroits.

Chacun comprendra que, pour assurer la pérennité de notre nouvelle pelouse, nous sommes obligés d'assurer quelques entraînements ailleurs et je remercie les deux municipalités pour leur accueille.

Enfin, je ne manquerais pas d'associer à cette nouvelle politique du club la place importante de Jean-Michel Froment, l'entraîneur de l'équipe A, aidé d'Yves Joulain, de Jean-Loup Coutou et Michel Pianezzola pour l'équipe B et de Yannick Lescot, le responsable de l'école de football. En y ajoutant le rôle déterminant des nombreux éducateurs et bébévoles qui, toute l'année se consacrent à l'U.S.M. On trouve, sans doute là, des raisons de la belle saison que nous venons de vivre.

"S.O" - Et sur le plan sportif, quel est le bilan ?

B.DUMARCHE - Pour la première fois de son existence, l'USM peut enfin afficher un palmarès. L'équipe A accède en promotion de 1ère division et est championne de Dordogne de deuxième division et victorieuse du challenge Charlie-Sport au niveau du district. L'équipe B reste en deuxième division, tandis que les vétérans vont continuer à évoluer pour le loisir et la convivialité, servant de modèle d'esprit sportif aux autres joueurs. Quant à l'école de football, elle porte haut les couleurs du club et sert de vivier avec ses 60 joueurs aux équipes de demain. L'USM est en train de se positionner tant au niveau du district et notre terrain de sa conception que de la qualité de sa pelouse et de sa sécurité. Nous venons de vivre une saison remarquable. Nous entamons la prochaine saison dans le même esprit en visant, prochainement, la 1ère division.

Propos recueillis par J.L.BORREDON

 

SAISON 2002/2003

                                       

C'est déjà l'heure des bilans pour l'U.S.M qui, avec ses 185 licenciés, est devnue au fil des années une équipe qui compte en Bergeracois.

Pour les séniors, l'équipe A a assuré son maintien en première division de district en terminant à la huitième place. L'équipe B, soudée autour de Serge Pialat, a obtenu la deuxième place de sa poule et jouera l'an prochain au niveau supérieur en deuxième division de district.

Chez les jeunes, les deux équipes des 18 ans, sous la responsabilité de Yannick Lescot, terminent respectivement à la quatrième et à la huitième place de leur niveau. L'équipe des 15 ans, sous la houlette de Jean-Pierre Pigeard, réussit à se maintenir en excelence de district en se classant septième de sa poule. Les 13 ans représentent la grande satisfaction du club cette saison puisque les joueurs de Pascal Chassagne et Pascal Hillairet, en se classant deuxième de leur poule, pourront jouer en excellence de district.

La relève assurée. Les benjamins de J.Grimm ont fait une saison plus qu'honorable malgré un manque de joueurs dans cette catégorie. Les deux équipes de poussins en entente avec Le Monteil et encadrées par Jean-Marc Verdier, Philippe Filopozzi et Philippe Couture, ont obtenu des résultats réguliers toute la saison, l'une d'elles évoluant en premier niveau de district (septième de sa poule) l'autre en deuxième niveau (quatrième de sa poule). Les débutants de Didier Alem et David Monsarrat ont parfaitement réussi leurs premiers pas de footballeurs et leur comportement sportif et appliqué préfigure une relève bien assurée.

Quant à la section vétérans, elle a vu ses effectifs en augmentation, confirmant l'attachement de ces joueurs au club de Monbazillac. Sous la coupe de Jean-Loup Coutou et Francis Auchier, cette équipe continue à porter haut les couleurs du club.

SAISON 2004/2005

                                       

Objectif atteint pour l'équipe A de l'U.S.MONBAZILLAC qui au vu de ses excelents résultats annonce déjà, avant la fin définitive de la saison, sa montée en excellence (plus haut niveau départementale).

Une montée attendue par le club depuis plusieurs années et qui vient concrétiser tout le travail d'un club qui a su imposer les valeurs essentielles du football aux joueurs et aux dirigeants.

L'équipe B peut également être fière de sa saison puisqu'elle assure son maintien. Cette nouvelle situation va demander une nouvelle organisation pour la saison prochaine, ce qui sera débattu à l'occasion de la prochaine assemblée générale du club.

La fin de cette bonne saison se fêtera au stade ce dimanche 19 juin, autour d'un grand méchoui,ouvert à tous. Enfin l'U.S.M a l'honneur d'avoir été désignée pour organiser le samedi 11 juin, à la salle des fêtes, l'assemblée générale du district.

 

 

                                     

Beaucoup de monde du football à la salle des fêtes pour la remise à l'école de football de l'U.S.M. du diplôme label qualité. Il s'agit d'un diplôme national délivré par la Fédération française de football qui distingue dans chaque district (en l'occurence celui de la Dordogne), le club ayant l'école de football la plus structurée, la plus accueillante, la plus efficace, la plus performante.

Un système de barème englobant plusieurs critères et qui pour 2004 (mais le diplôme vient juste d'être remis officiellement) a permis de classer le club de MONBAZILLAC comme le premier lauréat pour ce nouveau titre (c'est la première fois qu'il est attribué en Dordogne) parrainé par Aimé Jacquet.

 Pour donner toute la solennité souhaitée à cette remise officielle, on notait la présence de Patrick Mattenet, président du District de la Dordogne; Patrick Demaret, président de la commission des jeunes au niveau du district; Eric Chevalier, conseiller technique départemental; Jean-Pierre Peyrebrune, maire de MONBAZILLAC et de tout l'encadrement de l'U.S.M.

 Educateurs et bénévoles. Tous se sont félicité de tout le travail fait par les éducateurs et les bénévoles de cette équipe de football, tant au niveau de la qualité du jeu enseigné, que du respect des autres, de la présence sur de nombreux tournois et de l'engagement de tous pour faire de ce sport un élément de formation complet.

Un hommage a été rendu à Jean-Claude Pauly, infatigable dirigeant du club disparu il y a quelques mois et qui avait su faire de l'U.S.M. le club qu'il est devenu, et à Yannick Lescot, responsable de l'école de football qui a su s'entourer de toute une équipe d'adultes motivés pour gérer de façon efficace la centaine de jeunes inscrits au club.

                                      

L'U.S.M. vient de tenir son assemblée annuelle en présence de J.-P. Peyrebrune, maire, de nombreux licenciés du club, des joueurs et des dirigeants. Après un moment de recueillement à la mémoire de Jean-Claude Pauly disparu en début de saison, les membres dirigeants ont dressé le bilan de la saison 2004-2005. A noter une augmentation des licenciés de 16% (soit 178 licenciés) répartis dans neuf équipes, un très bon comportement de l'école de football qui représente la moitié des effectifs du club et le titre de champion de Dordogne pour les benjamins, la montée en Excellence de l'équipe A, la participation de plusieurs éducateurs au stage d'initiateurs premier niveau et d'animateurs seniors.

Finances. Autre point de satisfaction : la tenue de l'assemblée générale du district de la Dordogne à MONBAZILLAC (plus de 170 clubs) et la bonne santé financière du club grâce à une bonne maîtrise des dépenses et à la réussite des nombreuses manifestations tout au long de l'année (deux quines, deux repas, un concours de belote et la vente de calendriers). Les objectifs pour la saison prochaine ont été définis : continuer à faire aussi bien en s'appuyant sur un renouvellement des effectifs et l'intégration de jeunes issus des 18 ans. A l'issu de cette réunion, le nouveau bureau exécutif a été mis en place : Bernard Dumarché, président; Serge Géraud, vice-président; Sandra Borderie, secrétaire; Jean-Paul Coudert, trésorier; Lionel Condeau, responsable général; Yannick Lescot, responsable de l'école de football.

 

SAISON 2005/2006

                                        

La saison 2005/2006 se termine de façon plus que satisfaisante pour le club de football monbazillacois.

L'équipe A se maintient en Excellence en terminant quatrième de la poule après une dernière victoire contre Château-l'Evêque. Un beau cadeau d'adieu pour le capitaine Laurent Toinet qui raccroche les crampons après de bons et loyaux services.

L'équipe B accède en promotion de première division.

Les 18 ans, après s'être fait peur en fin de saison, ont assuré leur maintien en Excellence au cours de leur dernière rencontre.

Objectifs atteints donc pour ces trois équipes grâce au travail et au courage des joueurs, mais aussi des différents responsables de ces groupes qui ont su impulser avec tenacité les valeurs du club : Lionel Condeau, Serge Pialat, Daniel Samartano et Yannick Lescot.

                                       

Vendredi 16 juin, s'est tenue l'assemblée générale de l'U.S.M. en présence de Michel Bourgeois, conseiller général, de Jean-Pierre Peyrebrune, maire, de M.Mattenet, président du District. Les responsables du club ont présentés les divers rapports (moral, financier et sportif) qui traduisent une bonne santé du club.

Pour la saison écoulée, le club a dépassé les deux cents licenciés. L'équipe A s'est maintenue en Excellence et l'équipe B est montée en promotion de première division, des conventions de partenariat pour les jeunes ont été signées avec le collège privé du Cluzeau et le Bergerac Foot.

Pour la saison à venir, une nouvelle organisation a été mise en place, les objectifs sportifs de consolidation du niveau des équipes ont été fixés et une remise à niveau des finances du club a été décidée.

Le bureau chargé de la réalisation de ces projets a été élu : B.Dumarché, président; J.-P.Coudert et S.Geraud, vice président; L.Colomines, secrétaire; J.-P.Coudert, trésorier; L.Condeau, responsable général; Y.Lescot, responsable des jeunes. Une équipe d'une quinzaine de dirigeants autour de S.Pialat, entraîneur, sera chargée de faire fonctionner le club.

 

SAISON 2007/2008

                                        

Un début de saison encourageant. Pour son premier match de la saison, l'équipe A de l'U.S.MONBAZILLAC a reçu en Coupe de France l'équipe de Miramont. Sous une forte chaleure, les locaux l'ont emporté 7 à 1 au cours d'un match très correct. Il faut dire que les Monbazillacois ont repris leurs entraînements, depuis plus d'un mois, à raison de trois séances par semaine. Une mise en jambe très sérieuse pour la quarantaine de seniors qui joueront cette saison sous les couleurs jaunes et noires avec, pour entraîneur, Eric Raulin. Objectif pou la première qui s'est maintenue en excellence, jouer les premiers rôles et pourquoi pas viser la montée. Quant à la réserve, elle devra assurer sa place en promotion de première division. Sud-Ouest, le 30 août 2007.

 

                                        

MONBAZILLAC a réalisé l'exploit ce week-end en éliminant aux tirs au but Sarlat (pourtant classé 5 division au dessus) au troisième tour de la Coupe de France. Il est aux environs de 19h30 lorsque le tireur de MONBAZILLAC catapulte la balle au fond des filets des Sarladais. L'U.S.MONBAZILLAC vient de signer une victoire historique. "On était confiants, on s'est mis au niveau et on a réalisé un petit rêve. On est content pour tous ceux qui sont venus et maintenant on espère jouer de nouveau à la maison" confie l'heureux capitaine des Noir et Jaune, Vincent Baldé. 120 minutes de jeu ne suffiront donc pas à départager les deux équipes Périgourdines. Sur le plan du jeu, le public va assister à un bon match. Les pensionnaires de la Division d'Honneur  vont faire le jeu et s'offrir de multiples occasions d'ouvrir la marque. Mais il était dit que ce jour-là rien ne pouvait arriver aux joueurs de Serge Pialat et Eric Raulin. Monbazillac allait réagir sur des contres et s'offrir la possibilité de marquer. La rencontre est engagée et les avertissements vont pleuvoir. Sarlat devra même évoluer à 10 dès la 40ème minute. A la fin des 90 minutes, Sarlat y croit encore et l'entraîneur des pensionnaires de DH motive ses joueurs : "On est venu ici pour chercher la qualification et même si c'est aux tirs au but, on va se qualifier. On a des occasions, ils ne vont pas s'en sortir comme cela tout le temps. En plus ils sont cuits." Finalement, c'est tout l'inverse qui se produit. Monbazillac fait mieux que tenir physiquement et c'est logiquement que le match aboutit aux tirs au but.

Gaëtan Rousselie. Maladroits devant le but de Gaëtan Rousselie pendant 120 minutes, les joueurs de Sarlat vont l'être totalement pendant la séance des pénalties. La faute au gardien de l'U.S.MONBAZILLAC qui va tous les repousser pendant que ses coéquipiers ne manquent pas la cible. Félicité par ses copains de club, Gaëtan Rousselie prend ce véritable exploit avec une totale sérénité : "C'est notre première séance de pénaltys. Je n'ai pas de trucs spécifiques si ce n'est qu'on avait plus envie qu'eux. On voulait passer."

Le club famille. Rencontré juste avant la séance fatidique, les deux présidents du club, J.P. Coudert et B. Dumarché tirent les conclusions d'un match qui restera un moment de plaisir : "C'est le 30ème anniversaire du club et c'est la première fois q'on joue contre une équipe d'un tel niveau. Quoi qu'il arrive ce soir, on n'aura pas perdu. On voulait qu'ils se fassent plaisir avant tout. Nous sommes un club familiale évoluant en Excellence et on espère jouer les premiers rôles dans notre championnat." Samedi, la Jaune et Noir ont fait rêver leur public. Joli coup réalisé pour ce club heureux qui peut continuer à rêver à un nouveau coup de folie. (Le Démocrate, 22 septembre 2007).

 

                                        

C'est une copie sans râture que le sociétaire de CFA 2 a rendu face à celui de l'Excellence. Monbazillac a pourtant pu croire en sa bonne étoile pendant un petit quart d'heure, quinze minutes pendant lesquelles l'énorme courage déployé par les locaux a pu contrarier les Bergeracois. Mais les hommes de Paul Maso ont réglé leur football et, surtout, ont fait parler leur vitesse d'éxécution dans la zone offensive. El Kihel, bien lancé dans le dos de la défense adverse, avait montré le chemin à suivre mais Rousselie, bien sorti au devant du milieu de terrain bergeracois, contrariera brillamment cette première occasion (14ème). Sur le corner suivant, Tambouret, esseulé à cinq mètres des cages locales, ne laissera ensuite pas passer l'occasion d'asseoir parfaitement les siens dans la rencontre. Le bergerac foot venait en fait de réaliser l'essentiel, même si les joueurs de Serge Pialat tentaient sur coup franc (21ème) de mettre le nez à la fenêtre.

Ils enchaînent. Les Bergeracois tenaient bel et bien les rênes de la rencontre. Il fallait même une superbe claquette de Rousselie pour empêcher Bontour de trouver le cadre (31ème). Mais quelques instants plus tard, Merdy profitait d'un ballon en profondeur pour ajuster le portier monbazillacois (38ème). Le bergerac foot récitait son football avec sérieux et application et El Alagui, encore une fois sur contre et tout en vitesse enlevait tout suspense au match juste avant la pause. Dès lors, tout était écrit dans ce match et la seconde période délivrera logiquement moins d'intensité, même si Monbazillac, d'une frappe des vingt mètres (53ème), aurait pu espérer la récompense de sa volonté sans faille. Reste que le bergerac foot ira au bout de sa logique et de son respect envers son adversaire en inscrivant, par Yenga, un quatrième but (74ème). L'addition pouvait paraître sévère mais c'était aussi la meilleure preuve que les Bergeracois avaient compris qu'une qualification pour le 5ème tour de la Coupe de France ne pouvait pas exister sans sérieux. Quant au Monbazillacois, ils pourront de leur côté se servir de cette belle aventure pour d'éventuels lendemains qui chantent en championnat. (S.O., le 8 octobre 2007).

 

                                       

 La semaine dernière, Jean-Louis Viannet, chef d'établissement au Cluzeau, et Jean-Paul Coudert, président du club de l'UNION SPORTIVE DE MONBAZILLAC, se sont rencontrés au lycée du Cluzeau, pour signer une convention de partenariat. Cette convention a pour but principal de lier les compétences sportives d'un établissement scolaire avec celles d'un club de football, celui de Monbazillac. Ce dernier possède une école de football de qualité et souhaite l'abonder de tous les talents représentés par les élèves du Cluzeau, afin de la développer. Ainsi les deux partenaires souhaitent permettre à tous les jeunes footballeurs en herbe ou confirmés de trouver l'esprit "club" au sein de la grande famille sportive Monbazillacoise. Les deux signataires, très confiants dans cette initiative, espèrent beaucoup de résultats de cette action commune. (S.O., le 17 octobre 2007).

 

                                       

 

 L'équipe première a commencé sa saison en réalisant un parcours en Coupe de France en tous points remarquable (élimination de Sarlat A et accession au 4ème tour), ainsi qu'un quart de finale de la Coupe de Dordogne perdu 2-1 contre le futur finaliste, Pays de Gurçon.

L'US Monbazillac a trouvé dimanche dernier, après le match nul réalisé contre Montignac et la défaite de son adversaire direct Brantôme, matière à également se satisfaire de la saison en championnat. En effet, avec pour l'instant la deuxième attaque de la poule derrière Mussidan, il est désormais acté que les hommes de Serge Pialat joueront en Promotion de Ligue la saison prochaine. La joie fut grande bien que contenue de voir cette équipe ayant joué les premiers rôles du championnat depuis septembre 2007, accéder à la division supérieure.

Les dirigeants et notamment J.P. Coudert, co-président de l'USM attaché au sportif cette saison sont néanmoins conscients de la difficulté de la tâche qui les attend pour figurer honorablement en Promotion de Ligue. Les premières pensées dimanche 4 mai au soir étaient déjà tournées vers l'avenir, et dès le lendemain, la direction du club était à l'ouvrage pour organiser quelque chose de cohérent avec l'objectif 2008/2009. "La montée sera tout de même dignement fêtée très bientôt. Quant à la saison prochaine, nous l'abordons avec toute l'humilité qu'il se doit, mais aussi avec la volonté nécessaire au maintien en PL", tels sont les mots de J.P. Coudert au lendemain de l'accession de son club en PL. C'est la fierté d'un club, mais aussi d'un village, d'une équipe municipale volontaire et en totale osmose avec l'association phare de Monbazillac. Souhaitons tous nos voeux de réussite à l'US MONBAZILLAC. (Le Démocrate, jeudi 15 mai 2008).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU